Présentation rapide de Clairoix


Située dans le département de l'Oise, aux confins du Valois et de la Picardie, cette commune d’environ 2200 âmes et de 475 hectares, limitrophe de Compiègne, garde cependant un certain cachet rural. Le village s’étale au pied d’une colline culminant à 155 m d’altitude, le mont Ganelon. Une paisible rivière, l’Aronde, traverse Clairoix, et le confluent de l’Oise et de l’Aisne en est à la limite. La ligne de chemin de fer Paris-Maubeuge, et deux axes routiers, la nationale 31 et l’ex-nationale 32, bordent la partie la plus ancienne de la bourgade.

Historiquement, le mont Ganelon a toujours eu une grande importance pour Clairoix, qui a exploité ses terres, ses sources, ses vignes, ses carrières, ses bois, etc. ; et c’est sans doute la position stratégique de cette butte, près du confluent de deux grandes rivières, qui est à l’origine de la création du village.

L’Aronde, quant à elle, a longtemps fait tourner cinq moulins à eau, associés à d’importantes bâtisses devenues petit à petit, au XXe siècle, de belles propriétés privées.

Parmi les autres édifices remarquables de Clairoix, on peut citer l’église, la « villa Sibien » (ex-siège de l’ADAPEI de l’Oise), la propriété de Comminges (centre d’accueil de loisirs de la RATP), et le Clos de l’Aronde, l’actuelle mairie, qui a hébergé quelques familles illustres comme celles d’Hervé de Tocqueville, de Joseph Pinchon (dessinateur de Bécassine), ou de Louis Duval-Arnould.

Jusqu’à ces dernières décennies, Clairoix a été une commune essentiellement agricole et viticole. À part des minoteries et des tuileries-briqueteries, peu d’entreprises de production s’y sont implantées avant le XXe siècle. Le site industriel le plus important de la commune fut l’usine de pneumatiques Englebert-Uniroyal-Continental, qui faisait suite à une éphémère filature de soie artificielle, et qui a cessé ses activités en 2009.

Actuellement, le village a surtout une vocation résidentielle, et bénéficie à la fois de la proximité de la ville de Compiègne (dont elle fait partie de l'agglomération), d’un accès facile à différents axes routiers, d’un environnement naturel agréable, d’équipements de qualité, et d’une vie communale et associative dynamique.


Un plan de la commune

En cliquant ici, vous pouvez télécharger un plan de Clairoix au format pdf ; il a été élaboré par les responsables du SIG (Système d'Information Géographique) de l'ARC.


La brochure d'accueil

La municipalité édite une brochure destinée principalement aux nouveaux habitants de Clairoix ; régulièrement remise à jour, elle présente la commune de façon synthétique et donne quelques renseignements pratiques.

Vous pouvez l'afficher et la télécharger en cliquant ici.


La « maison du patrimoine de Clairoix »

La « maison du patrimoine de Clairoix », inaugurée en 2011, abrite trois salles d’exposition présentant des documents historiques, des photos anciennes, des objets, témoins du passé de Clairoix ou de ses habitants illustres, ainsi que des œuvres de l’illustrateur J.P. Pinchon (dessinateur de Bécassine) et de divers artistes locaux.

Ce n’est que la partie visible d’un fonds documentaire plus large, constitué et géré depuis 1993 par l'association « Art, Histoire et Patrimoine de Clairoix ».

La maison du patrimoine de Clairoix est située rue de la Poste, dans le bâtiment de l’école élémentaire. Elle est ouverte au public sur rendez-vous (s’adresser à la mairie).